Le programme d’isolation à 1 € symbolique

Les factures de consommation d’énergie puisent beaucoup dans les revenus des particuliers en France. Encore plus salées pendant l’hiver, ces factures augmentent pour l’utilisation excessive d’équipements de chauffage. Pour cela, il y en a des familles qui sont dans une situation de précarité énergétique. Nous parlons notamment de ménages modestes qui ne peuvent plus faire face à leurs dépenses liées à la consommation d’énergie. La solution est d’abord dans les travaux d’isolation thermique, puis dans l’installation d’équipements moins gourmands en énergie. Mais, cela nécessite des sommes d’argent qui excèdent généralement les petits budgets des familles aux faibles revenus. Voilà pourquoi vient le programme d’isolation pour 1 € symbolique qui propose une « solution packagée » à tous ces problèmes…

Le dispositif d’isolation à 1 €, c’est quoi ?

Ce programme vise à financer les travaux d’amélioration énergétique pour les ménages modestes. Il est donc soumis à des conditions de ressources qui dépendent de la composition de la famille fiscale et de la région. Il est entièrement financé grâce au dispositif de Certificats d’économie d’énergie (CEE) concernant les fournisseurs d’énergies appelés également les « obligés ». Ce dispositif remonte à 2005 qui, grâce à la loi POPE, oblige les pollueurs à prendre totalement en charge ces chantiers. Le grand avantage pour les bénéficiaires est qu’ils payent un reste à charge réduit de 1 euro seulement !

Le programme permet donc de lutter contre l’utilisation de l’énergie polluante. De plus, les familles aux faibles revenus améliorent le confort de leur logement individuel et gagnent en degré de chauffage pendant l’hiver. Bien évidemment, en isolant la toiture, les combles, le sous-sol ou les vides sanitaires, vous réduisez jusqu’à 40 % sur la facture du chauffage. Cette charge qui devient plus lourde pendant les saisons froides dans les logements mal ou non isolés.

Les points forts du programme :

  • Aider les ménages modestes à lutter contre la précarité énergétique.
  • Optimiser la consommation d’énergie et réduire les factures à moitié.
  • Gagner de 3 à 4 °C en degré de chauffage pendant l’hiver.
  • Inciter les fournisseurs d’énergie à financer les travaux d’amélioration énergétique de l’habitat afin de pouvoir obtenir des CEE.
  • Diminuer les pertes calorifiques dans les maisons individuelles, premières sources de consommation excessive d’énergie.
  • Proposer un programme pour tous les particuliers. Même les personnes non éligibles bénéficient de tarifs exceptionnels pour l’isolation des combles. Or, l’isolation des sous-sols est sans condition de ressources.
  • Garantir la qualité de la pose et des isolants utilisés en passant obligatoirement par des entreprises certifiées RGE.
  • Encourager les particuliers à avoir des maisons vertes et écologiques.

Que signifie un Certificat d’économie d’énergie ?

Remontons un peu dans l’histoire. En 2005, l’État français avait voté pour la loi POPE. Cette loi propose un dispositif qui est le Certificat d’économie d’énergie (CEE) incitant les distributeurs d’énergie à financer les opérations d’amélioration énergétique. Ces « obligés » doivent alors contribuer à ces travaux afin de ne pas payer la taxe carbonne. Les chantiers à réaliser peuvent être l’installation d’un équipement plus performant sur le plan énergétique comme la pompe à chaleur. De même, l’isolation thermique des combles perdus, les murs intérieurs, caves, sous-sols et vides sanitaires. Les obligés appelés aussi les pollueurs payeurs sont accompagnés par une entreprise qui se spécialise dans l’économie d’énergie.

Celle-ci fixe les normes techniques et de performance concernant les équipements à installer et les isolants à mettre en place. Une fois les chantiers achevés, elle transmet les justificatifs au Pôle Natioanle des CEE. Donc, plus l’obligé finance des travaux d’économie d’énergie, plus il récupère des certificats.

Que signifie un Certificat d’économie d’énergie ?

Remontons un peu dans l’histoire. En 2005, l’État français avait voté pour la loi POPE. Cette loi propose un dispositif qui est le Certificat d’économie d’énergie (CEE) incitant les distributeurs d’énergie à financer les opérations d’amélioration énergétique. Ces « obligés » doivent alors contribuer à ces travaux afin de ne pas payer la taxe carbonne. Les chantiers à réaliser peuvent être l’installation d’un équipement plus performant sur le plan énergétique comme la pompe à chaleur. De même, l’isolation thermique des combles perdus, les murs intérieurs, caves, sous-sols et vides sanitaires. Les obligés appelés aussi les pollueurs payeurs sont accompagnés par une entreprise qui se spécialise dans l’économie d’énergie.

Celle-ci fixe les normes techniques et de performance concernant les équipements à installer et les isolants à mettre en place. Une fois les chantiers achevés, elle transmet les justificatifs au Pôle Natioanle des CEE. Donc, plus l’obligé finance des travaux d’économie d’énergie, plus il récupère des certificats.

Qui peut profiter du programme :

Ce programme concerne d’abord les familles aux faibles revenus qui sont dans une situation de précarité énergétique. Celles-ci peuvent en bénéficier sous conditions de ressources. Ces plafonds suivent le barème de l’ANAH et concernent le revenu fiscal du prétendant qui figure dans son avis d’imposition. Les personnes éligibles doivent donc avoir un revenu fiscal inférieur au barème qui dépend de leur région et de la composition du foyer. En fait, le programme d’isolation à 1 € concerne les propriétaires et locataires de maisons individuelles ayant plus de 2 ans.

En outre, les travaux d’isolation des sous-sols, caves, garages et vides sanitaires à 1 € symbolique concernent tous les particuliers. Et ce, sans condition de ressources et sans limitation de surface, à partir de 20 m² minimum.

Comment en bénéficier ?

Grâce à Internet, les démarches de souscription au dispositif sont faciles est rapides. Il suffit de vérifier votre éligibilité via notre simulateur instantané en ligne. Vous serez par la suite contacté par l’un de nos conseillers pour la validation de votre dossier. De même, pour l’étude technique de la faisabilité du chantier selon les caractéristiques de votre logement. En cas d’avis favorable, une visite technique est requise pour la mise en place du projet d’isolation thermique selon vos besoins. Finalement, l’un de nos partenaires spécialisés et agréés RGE intervient sur place pour la réalisation de la pose qui dure 2 heures en moyenne. À la fin du chantier, une attestation sur l’honneur vous sera remise afin de vous indiquer le nombre de m² et les zones isolées. C’est justement en ce moment que vous allez payer votre participation de 1 € symbolique.