Quel est le meilleur isolant pour les murs ?

Avec près de 20 % de pertes calorifiques qui passent par vos murs, une isolation parfaite de cette zone est à privilégier après celle des combles. Cela vous évite les fuites d’air et vous permet d’économiser sur vos factures de chauffage. Or, les caractéristiques techniques et la performance de l’isolant à mettre en place sont très importantes pour garantir ces résultats. Alors, pour bien choisir le matériau d’isolation par l’intérieur de vos murs, faites d’abord appel à un installateur qualifié. Ensuite, optez pour le type d’isolant qui s’adapte à l’application que vous visez et à la technique d’isolation à mettre en œuvre. Suivez alors nos conseils qui vont vous guider avantageusement dans votre choix pour retrouver votre confort thermique pendant l’hiver.

isolant murs

Quel type d’isolant pour mes murs ?

Sachez d’abord qu’avec le programme d’isolation à 1 €, vous pouvez isoler vos murs périphériques qui donnent à l’extérieur. Aussi vos mus en pignon et ceux qui séparent vos pièces habitables et les pièces non chauffées. C’est justement le cas lorsque vous avez un garage accolé à la maison. Bref, pour chaque application son isolant qui s’adapte à la surface, au revêtement et à l’emplacement même de la zone à isoler. Par exemple un mur du garage attenant à la maison s’expose moins au soleil que celui de la façade. De plus, votre choix va aussi dépendre de la présentation du produit, qu’il soit en vrac, rouleaux, panneaux ou flocons. Pour les murs, nos artisans RGE préfèrent un isolant qui présente une bonne tenue mécanique pour prévoir son tassement dans le temps.

N’appliquez pas alors sur vos murs des isolants moins rigides que vous devez installer plutôt dans vos combles. La semi-rigidité du matériau est de mise pour une application en vertical et est certifiée par le label ACERMI.

Quelles caractéristiques techniques requises ?

Pour répondre aux critères techniques d’éligibilité au dispositif d’isolation pour 1 €, votre produit isolant doit avoir certaines valeurs de performance. Selon la réglementation, un isolant à poser par l’intérieur sur vos murs doit avoir une résistance thermique minimale. Celle-ci est notée R, elle dépend de la conductivité du produit (ou Lambda) et de son épaisseur. En pratique, plus la résistance thermique de votre matériau est excellente, plus l’isolation est performante. Or, puisqu’il s’agit d’une application par l’intérieur, veillez aussi à choisir un isolant qui ne réduit pas trop votre espace habitable. Même s’il s’agit d’un garage ou d’un comble, votre choix doit préserver au maximum l’espace à l’intérieur.

La résistance thermique du produit isolant :

Pour juger de la performance thermique d’un isolant, il faut voir sa résistance exprimée en m². K/W. Elle traduit sa capacité à ne pas faire perdre la chaleur, et donc à isoler. Vous trouvez cette caractéristique clairement affichée sur tous les emballages de matériaux isolants chez tous les distributeurs. Alors, pour vos murs, la résistance thermique minimale qui permet d’atteindre une basse consommation d’énergie est R ≥ 4 m². K/W.

La conductivité thermique ou lambda :

Celle-ci juge du pouvoir du matériau à transmettre la chaleur. Elle est désignée par le coefficient λ (Lambda) et son unité est le watt par mètre Kelvin (W/m.K). Ainsi, plus la conductivité thermique est faible, plus le produit est isolant. Par exemple la conductivité de la laine de verre varie de 0,032 à 0,042. Pour les panneaux de polyuréthane, cela varie de 0,022 à 0,026 et est alors moins élevé et donc plus performant.

L’épaisseur minimale conseillée :

Quand on choisit d’isoler nos murs intérieurs, il ne faut pas économiser sur l’épaisseur du produit. Cela risque d’impacter la résistance thermique de l’isolant qui ne peut pas être durable à long terme. Il faut donc mettre en place une épaisseur d’isolant convenable qui reste valable pour les dizaines d’années prochaines. Reste à savoir que cela va dépendre du type d’isolant et de sa conductivité. Pour un Lambda donné, l’épaisseur peut grimper au double selon l’isolant.

Isolant Conductivité thermique en W/m. K Épaisseur minimale conseillée en cm
Laine de verre ou de roche 0,032 à 0,042 16 à 21
Polystyrène expansé 0,032 à 0,038 18
Polystyrène extrudé 0,029 à 0,035 16
Polyuréthane 0,022 à 0,026 12
Liège 0,040 à 0,050 20 à 25
Paille 0,040 à 0,075 20 à 38

 

Pour ne pas réduire l’espace intérieur :

L’isolation de vos murs par l’intérieur réduit inévitablement l’espace que vous utilisez soit pour vos pièces de vie garages ou combles. Votre choix d’isolant doit donc être guidé par le fait de préserver au maximum cet espace. Comme le montre bien le tableau ci-dessus, l’épaisseur d’un isolant dépend beaucoup de sa conductivité thermique. Nous vous conseillons alors d’opter pour un lambda qui vous permet d’avoir la résistance thermique requise et le moindre encombrement possible. Pour cela, nous vous recommandons les panneaux de polyuréthane ou de polystyrène extrudé.